France Relance

 
 
France Relance

Premier appel à projets plan de soutien aux associations de lutte contre la pauvreté



Comme annoncé par la DGCS, dans le cadre du volet social France Relance, le premier appel à projets à destination des associations de lutte contre la pauvreté est ouvert depuis le 24 novembre 2020.

Toutes les infos se trouvent sur la page du Ministère des solidarités et de la santé:

https://solidarites-sante.gouv.fr/affaires-sociales/lutte-contre-l-exclusion/article/plan-de-soutien-aux-associations-de-lutte-contre-la-pauvrete

ou
sur la page de la préfecture de région où le cahier des charges, son volet national et son régional, est publiée : https://www.prefectures-regions.gouv.fr/centre-val-de-loire/Actualites/France-Relance
 
Depuis le début de la crise sanitaire engendrée par la pandémie de Covid-19, le nombre de personnes en situation de précarité continue de s’accroitre, en raison de la réduction de leurs ressources.
Dans ce contexte, les associations de lutte contre la pauvreté sont massivement sollicitées et réalisent un ensemble d’actions à fort impact social. Afin de soutenir financièrement les associations de lutte contre la pauvreté, un plan de soutien exceptionnel de 100 millions d’euros est déployé sur deux ans dans le cadre du plan « France Relance » et à l’initiative du Ministère des solidarités et de la santé. Ce plan est mis en œuvre via deux appels à projets : un premier appel à projets 2020-2021 correspondant à une première enveloppe de 50 millions d’euros dès 2021. Les 50 millions d’euros restants seront engagés dans un second appel à projets 2021-2022 l’année prochaine.
- En région Centre-Val de Loire, l'enveloppe 2020-2021 est de 1 012 119 euros.

- Les subventions allouées pourront être de 40 000 à 300 000 euros.

- Les dépenses d'investissement et de fonctionnement peuvent être prises en compte.

- 10 % d'autofinancement, même si le principe du co-financement serait à privilégier afin d'assurer une poursuite d'opérations efficientes au-delà des 24 mois retenus pour ce financement de l'État.

L'appel à projets sera clos le 15 janvier 2021.


Avec la pandémie de la COVID-19, la France, comme tous les pays du monde, a traversé et traverse encore une épreuve sanitaire jamais vécue auparavant. Cette épreuve a eu des conséquences économiques immédiates et inédites. Nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle phase : celle de la relance et de la reconstruction.

Avec la volonté d’amplifier les efforts mis en œuvre avec le plan de soutien, le Premier ministre a présenté le 3 septembre 2020 le plan “France Relance”, une feuille de route pour la refondation économique, sociale et écologique du pays. Ce plan est le résultat d’une large concertation nationale mise en place pour tirer les enseignements de la crise. Il s’inscrit dans la continuité des chantiers engagés depuis le début du quinquennat.

L’objectif: bâtir la France de 2030. Les moyens consacrés par le Gouvernement et l’Europe sont conséquents et se veulent à la hauteur des enjeux : 100 milliards d’euros, soit ⅓ du budget annuel de l’État. 40% ont été financés par l’Union européenne, des fonds mobilisables par les États membres jusqu’en 2026 et remboursables jusqu’en 2058. Le plan de relance permet à notre Nation de se positionner sur des secteurs d’avenir pour (re)créer de la valeur en France et les relais de croissance de demain. Il a pour vocation à susciter de nouvelles opportunités pour la jeunesse, celles et ceux qui souhaitent se reconvertir ou acquérir de nouvelles compétences. Il doit aussi permettre à la France, comme à l’Europe, de confirmer sa robustesse et son attractivité dans le concert international des Nations.

Ce plan, de 100 milliards d’euros, est le plan européen le plus important en part du PIB. C’est 4 fois plus que le plan de 2008 pour répondre à la crise financière. C’est un engagement exceptionnel de la France pour répondre à la crise, sauver l’emploi et préparer la société de demain.

France Relance s’articule autour de trois priorités :

• l'écologie (30 Md€), pour accompagner la transition vers une économie plus verte et durable,

• la compétitivité (34 Md€), pour donner aux entreprises les conditions les plus favorables pour développer leurs activités et ainsi préserver l'emploi des salariés,

• la cohésion sociale et territoriale (36 Md€), pour garantir la solidarité entre les générations, entre les territoires, et entre tous les Français.

Toutes les informations sur France Relance sont disponibles sur le site dédié : https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance

     

 Dossier de presse :

> FranceRelance_DossierPresse_Vdef - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,98 Mb