Influenza Aviaire - foyer confirmé dans le Loiret engendrant une zone réglementée en Eure-et-Loir

Mis à jour le 24/01/2023
Un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène vient d’être confirmé ce 24/01/2023dans un élevage de volailles sur la commune Neuville-aux-Bois dans le département du Loiret.

Pour éviter tout risque de diffusion du virus à d’autres élevages, le préfet du Loiret a pris un arrêté définissant des zones réglementées de protection (ZP) et de surveillance (ZS) qui sont mises en place dans un rayon de 3 et 10 km autour de l’établissement contaminé.

Une zone réglementée supplémentaire (ZRS) d'un rayon de 10 km supplémentaires autour du foyer est mise en place afin de renforcer la surveillance. Cette ZRS concerne certaines communes de l’Eure et Loir.

Les communes concernées par la zone de 10 km supplémentaires, sont :

Commune Code INSEEInstitut national de la statistique et des études économiques
Allaines-Mervilliers 28002
Baigneaux 28019
Bazoches-les-Hautes 28029
Dambron 28121
Janville-en-Beauce 28199
Lumeau 28221
Oinville-Saint-Liphard 28284
Poinville 28300
Poupry 28303
Santilly 28367
Toury 28391

Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques. En particulier, les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la Direction Départementale de l’Emploi, du Travail, des Solidarités et de la Protection des Populations (DDETSPP).

La surveillance est également renforcée dans certains cas par la réalisation d'autocontrôles rendus obligatoires par arrêté préfectoral.

Afin de limiter la diffusion du virus, qui peut avoir d’importantes conséquences économiques et de souveraineté alimentaire, le niveau de risque épizootique vis-à-vis de l’influenza aviaire est passé en niveau « élevé » depuis le 11 novembre dernier. Cette situation entraîne l’application de mesures renforcées de prévention pour les élevages avicoles et les basse-cours sur l’ensemble du territoire métropolitain. Il s’agit notamment de la mise à l’abri de l’ensemble des oiseaux d’élevage et domestiques.

Pour tous les acteurs de la filière, il s’agit de rester vigilants et de veiller à l’application la plus stricte des mesures de biosécurité pour empêcher le virus d’entrer dans les élevages via la faune sauvage et les activités humaines et éviter sa diffusion entre élevages. Les mêmes recommandations s’adressent aux particuliers détenteurs d’oiseaux de basse-cour et d’ornement.

Les services départementaux seront amenés à réaliser des contrôles sur le respect des mesures applicables du fait de l’élévation du niveau de risque.

Une réduction des indemnisations en cas de non-respect par les éleveurs des règles en vigueur sera également mise en œuvre.

RAPPEL : La consommation de viande, de foie gras et d'œufs  et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volaille  ne présente aucun risque pour l’Homme.

Flyers informatif :