Missions de la Déléguée Départementale aux droits des femmes et à l'égalité

Les missions de la Déléguée Départementale aux droits des femmes et à l'égalité sont nombreuses

 
 
Une Déléguée Départementale coordonne la politique interministérielle à l'égalité entre les femmes et les hommes et impulse de nouveaux projets

Intégrée à la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations 28, la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité impulse au niveau départemental la politique aux droits des femmes et à l’égalité, définie par le secrétariat d’Etat chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes.

Ses missions se structurent autour de deux axes stratégiques :

1 Promouvoir les droits et lutter contre les violences sexistes :

-En assurant une meilleure connaissance du phénomène des violences faites aux femmes

-En développant la sensibilisation et la formation des professionnels au repérage des situations de violences et à la prise en charge des violences

-En améliorant l’information des femmes sur leurs droits, l’accueil et l’accompagnement des femmes victimes de violences notamment conjugales et personnes prostituées

-En renforçant la prévention des comportements sexistes et en assurant la promotion des droits sexuels et reproductifs

2 Assurer l’égalité dans la vie économique, professionnelle, politique et sociale :

-Par la diversification des choix d’orientation scolaire et professionnelle des filles-Par l’insertion professionnelle et la mixité des métiers-Par la promotion de la création d’entreprises par les femmes

-Par la promotion de l’égalité professionnelle dans les branches et les entreprises-Par l’accès aux postes à responsabilité

-Par la visibilité des femmes dans la société et la remise en cause des stéréotypes

La politique des droits des femmes et à l’égalité est une politique interministérielle et partenariale.

Un haut fonctionnaire à l’Egalité des droits est nommé dans chaque Ministère afin de proposer et de suivre les mesures à mettre en œuvre dans son ministère.

L’égalité entre les femmes et les hommes est la grande cause du quinquennat

La lettre de mission adressée par le Premier Ministre à Marlène Schiappa le 9 août 2017 annonce les quatre priorités du gouvernement au regard de cet enjeu :

1/ Porter la grande cause du quinquennat : la mobilisation de la société civile au travers du « Tour de France de l’ égalité » (octobre 2017 à mars 2018) a permis de dresser un état des lieux des inégalités sur tout le territoire français – tout en recueillant également des bonnes pratiques et expérimentations locales. C’est la plus grande consultation citoyenne portée en France sur ce thème : plus de 55 000 participants (70% de femmes et 30% d’hommes)

2/ Améliorer les droits sociaux des femmes : assurer l’égalité professionnelle (contrôler les politiques salariales et ressources humaines des entreprises) – mesures pour faciliter le retour à l’emploi des parents de jeunes enfants sans emploi-Articulation des temps de vie – création de places de crèches supplémentaires – éduction à la sexualité en milieu scolaire  (trois séances obligatoires d’information).

3/ Lutter contre les violences sexistes et sexuelles : il s’agit de renforcer l’arsenal de protection civile et pénale des femmes ainsi que l’accompagnement des victimes – parallèlement, campagnes de communication d’envergure sur ces sujets ( « réduire le seuil d’acceptation des inégalités entre les femmes et les hommes »

4/ Garantir l’exemplarité de l’Etat dans le domaine de l’égalité entre les femmes et les hommes  

Le comité interministériel aux droits des femmes et à l’égalité entre les hommes et les femmes du 8 mars 2018 traduit ces engagements par des feuilles de route précises : Transmettre et diffuser la culture de l’égalité / Agir  pour l’égalité professionnelle tout au long de la vie/ Faire vivre l’égalité au quotidien en garantissant l’accès aux droits / Un service public exemplaire en France et à l’international.