France 2030 : un an après son lancement, les premiers résultats en Centre-Val de Loire

 
 
France 2030 : un an après son lancement, les premiers résultats en Centre-Val de Loire

La Première ministre Elisabeth Borne a présidé, vendredi 18 novembre, le comité de suivi national France 2030. Aux côtés des ministres en charge du déploiement du plan, des représentants des écosystèmes, des réseaux des entreprises et de la recherche, des organisations syndicales et patronales et des opérateurs, la Première ministre a dressé un premier bilan de l’action de France 2030, un an après son lancement par le Président de la République le 12 octobre 2021, et détaillé les feuilles de route stratégiques.

       

 
 
 Avec 8,4 milliards d’euros investis dans plus de 1700 projets innovants sur tout le territoire, France 2030 a accéléré son déploiement pour structurer nos écosystèmes et transformer durablement des secteurs clés de notre économie par l’innovation, l’industrialisation et la recherche.
 
 En Centre-Val de Loire, les projets soutenus par France 2030, au nombre de 31 et pour un montant global de 83,3 millions d’euros, sont bien présents et marque un dynamisme territorial fort.
 
 54 MD€, 10 OBJECTIFS ET 6 LEVIERS POUR MIEUX VIVRE, MIEUX PRODUIRE ET MIEUX COMPRENDRE LE MONDE
 
 Politique prioritaire du Gouvernement, France 2030 porte une ambition claire : positionner la France non pas seulement en simple acteur, mais bien en leader du monde de demain. France 2030 transforme les envies d’agir en projets concrets pour mieux produire, mieux vivre et mieux comprendre le monde.
 
 Avec des moyens inédits, 54 Md€ sur 5 ans, France 2030, ce sont :
 10 objectifs précis et facilement identifiables :
     1. Faire émerger en France d’ici 2030 des réacteurs nucléaires de petite taille, innovants et avec une meilleure gestion des déchets
     2. Faire de la France le leader de l'hydrogène décarboné et développer des technologies d’ENR à la pointe
     3. Décarboner notre industrie et la production d’intrants
     4. Produire en France, à l’horizon 2030, près de 2 millions de véhicules électriques et zéro émission
     5. Produire en France, à l’horizon 2030, le premier avion bas-carbone
     6. Innover pour une alimentation saine, durable et traçable
     7. Produire en France au moins 20 bio-médicaments, notamment contre les cancers, les maladies chroniques et développer et produire des dispositifs médicaux innovants
     8. Placer la France à nouveau en tête de la production des contenus culturels et créatifs
     9. Prendre toute notre part à la nouvelle aventure spatiale
     10. Investir le champ des fonds marins
 
 6 leviers pour développer les matériaux, le numérique ou encore les start-ups, la recherche et la formation :
     1. Sécuriser l'accès aux matières premières
     2. Sécuriser l’accès aux composants stratégiques, notamment électronique, robotique et machines intelligentes
     3. Développer les talents en construisant les formations de demain
     4. Maîtriser les technologies numériques souveraines et sûres
     5. S’appuyer sur l’excellence de nos écosystèmes d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation
     6. Accélérer l’émergence, l’industrialisation et la croissance des start-ups
 
 Pour une territorialisation renforcée, la Première ministre a annoncé le déploiement de « Sous-préfets France 2030 et investissements », qui relaieront les dispositifs et surtout qui seront en charge d’accompagner les projets industriels, qui relève de l’Etat, en lien avec les collectivités.
 
 UNE STRATÉGIE D’INVESTISSEMENT CLAIRE POUR VISER L’EXCELLENCE AVEC DES INDICATEURS CONCRETS POUR EVALUER L’IMPACT
 
 France 2030, c’est une stratégie d’investissement qui :
 
     • vise l’excellence, pour préparer la France de 2030 dans un contexte de concurrence internationale et qui nécessite de concentrer les moyens sur les projets et les technologies les plus prometteurs.
     • fait de la décarbonation de l’économie l’enjeu majeur, avec un objectif de financer 50% de projets permettant de réduire concrètement les émissions de CO2 de notre pays.
     • mise sur les acteurs émergents et les territoires, pour stimuler nos écosystèmes et les acteurs établis. 60% des bénéficiaires de France Relance sont des PME .
 
 La notion d’impact est au cœur du pilotage des investissements de France 2030. Pour la décliner à l’échelle de France 2030, un référentiel a été élaboré et se déploie de manière systématique à chaque étape du cycle d’investissement : sélection des projets, suivi et évaluation.
     • 8 domaines principaux sont analysés : innovation ; développement économique ; décarbonation et développement durable ; autonomie stratégique et souveraineté ; capital humain et connaissances ; leadership ; santé et social ; mixité.
     • En outre, chaque projet est également systématiquement évalué au regard de ses effets d’entrainement territoriaux : contribution à l’émergence d’un territoire inattendu, renforcement d’une filière sur plusieurs territoires, potentiel de réplicabilité des innovations à des échelles plus vastes, démonstration de l’innovation en conditions réelles dans les territoires. Selon les objectifs poursuivis, des indicateurs spécifiques peuvent également être ajoutés à l’analyse.
 
 Des éléments chiffrés de France 2030 seront rendus publics sur france2030.gouv.fr, notamment la liste des bénéficiaires, les montants engagés par action et par territoire, ainsi que les données d’impacts.
 
 FRANCE 2030 EN CENTRE-VAL DE LOIRE, UN MAILLAGE LOCAL PUISSANT
 
 France 2030 agit pour tous et partout. Depuis un an, son déploiement est marqué par le soutien à de nombreux projets locaux.
 
 Au total, en Centre-Val de Loire, ce sont 31 projets lauréats, et 83,3 M€ engagés (hors France 2030 régionalisé, fonds propres et aides guichets Bpifrance).Par exemple, en Centre-Val de Loire, France 2030 soutient :
 
     • Le projet de la société Centre Bois Massif (Département du Cher) qui fabrique des produits issus de bois local. L’entreprise a bénéficié d’un financement de France 2030 pour un projet d’industrialisation et de commercialisation d’un parquet éco-conçu en chêne français, répondant aux enjeux environnementaux actuels.
     • Le projet porté par un consortium, mené par la SNCFSociété nationale des chemins de fer français, avec un ensemble de partenaires de premier rang, dont l’entreprise Faiveley (Département de l’Indre-et-Loire). Ce consortium propose une démarche inédite pour faire émerger les innovations nécessaires pour construire un système ferroviaire modulaire et frugal adapté aux lignes de desserte fine du territoire. Ce nouveau système ferroviaire complet s’appuie sur un train léger innovant et une approche de l’infrastructure adaptée, pour une exploitation simplifiée, économique et performante.
 
 56 % des fonds du plan ont été alloués à des porteurs installés en région. Pour renforcer l’ancrage territorial du plan, 11 régions se sont déjà associées à l’Etat pour un volet régionalisé de France 2030, co-piloté par les présidents des conseils régionaux et les préfets de région. Parmi les 11 conventions déjà signées figure une région d’outre-mer, la Réunion.
 
 Doté de 1 milliard d’euros financé à parité par l’Etat et les Régions, « France 2030 régionalisé » a pour objectif d’accompagner l’innovation des start-ups, PME , ETI ou organismes locaux notamment, sur tout le territoire national. Sa particularité réside dans son mode de financement paritaire : chaque euro investi par l’Etat est complété d’un euro investi par la Région.
 
 Pour la région Centre-Val de Loire, ce sont 38 millions d’euros qui vont permettre à la préfecture de région et au Conseil régional de détecter et d’accompagner, avec les services et leurs partenaires, notamment les opérateurs Bpifrance et la Banque des Territoires, des projets innovants afin de faire naître des grands champions français capables d’essaimer par-delà nos frontières nationales.
 

 
 

A lire également :