Trottinette électrique, hoverboard, gyropode ou skate électrique

 
 

Trottinette électrique, hoverboard, gyropode ou encore skate électrique, ces nouveaux modes de déplacement sont apparus depuis quelques années dans le paysage urbain. Ils sont synonymes de mobilité douce.

Mais cet essor rapide a fait émerger des comportements à risques par manque de pratique et de connaissances des règles. En octobre 2019, le Code de la route a donc établi de nouvelles règles de circulation. La Préfecture d'Eure-et-Loir fait le point sur celles-ci.

Au niveau de l’équipement

  • L’engin doit être bridé à 25 km/h, si cela n’est pas le cas, il faut se rapprocher du vendeur ou du constructeur.
  • Le port du casque est fortement recommandé en agglomération ou sur les voies vertes et les pistes cyclables.
  • Le port de vêtements et équipements réfléchissants est fortement recommandé et est obligatoire la nuit et le jour lorsque la visibilité est réduite.
  • L’EDPM doit être équipé d’un avertisseur sonore (arrêté du 22 juillet 2020), d’un système de freinage (21 juillet 2020), de feux de position avant et arrière (arrêté 24 juin 2020), de dispositifs rétro réfléchissants (catadioptres).

Sur la route

  • La circulation des EDPM sur le trottoir est interdite.
  • Il est possible de stationner les engins sur le trottoir à condition que cela ne gêne pas les autres usagers.
  • En agglomération, il est obligatoire de circuler sur les pistes et bandes cyclables lorsqu’il y en a. A défaut, les EDPM peuvent circuler sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h.
  • Si plusieurs conducteurs d’EDPM circulent en même temps, il est strictement interdit de rouler côte-à-côte.
  • Le transport de passager est interdit même s’il s’agit d’un mineur.
  • Tout remorquage et transport de charges sont interdits, seul un sac de petite taille est autorisé au niveau du guidon.
  • Les enfants de moins de 12 ans n’ont pas le droit de conduire ces engins, et ceux même sous la supervision d’un adulte.
  • Il est interdit de porter à l'oreille des écouteurs ou tout appareil susceptible d’émettre du son, ou d’utiliser le téléphone tenu en main. Cela permet à l’usager de rester attentif à son environnement.
  • Les EDPM sont soumis au Code de la route, ils doivent donc respecter ses règles tels que les signalisations, les panneaux, les marquages au sol ou encore les règles de priorité.

L’assurance

Au même titre que les voitures, les motos ou encore les scooters, les EDPM sont des engins terrestres à moteurs et sont soumis au principe d’obligation d’assurance. Une assurance responsabilité civile est obligatoire afin de garantir les dommages pouvant être causés à autrui.

En savoir plus :

> dsr_depliant_edpm_2021 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,52 Mb

 
 

A lire également :