Les radars automatisés

 
 
radars
radar2
radar3

Installation

Les radars vitesse fixes sont installés sur des sites proposés par les préfets de département selon les critères suivants :

 - Les zones où se produisent des accidents pour lesquels des vitesses excessives sont principalement en cause.

- A intervalles réguliers sur les grands itinéraires pour faire baisser la vitesse moyenne sur l'ensemble du trajet.

- Les zones où les usagers doivent redoubler de vigilance, notamment les portions de route où des aménagements seraient difficilement réalisables ou extrêmement coûteux (tunnels, ponts).

- Dans les lieux et sur les portions de route où la présence des forces de l'ordre est impossible pour permettre la réalisation de contrôles de vitesse traditionnels.

- Ils sont signalés par des panneaux d’annonce radar.

Marge technique réglementaire (tolérance)

 Une marge de 5 km/h (en dessous de 100 km/h) ou de 5 % (au-dessus de 100 km/h) est prise en compte, toujours à l'avantage du conducteur.

Il est donc impossible d'être sanctionné pour un excès de vitesse «insignifiant», puisqu'il faut toujours y ajouter cette marge. La précision des radars est de l'ordre de 1 km/h.

La vérification des instruments de mesure de vitesse

 Les radars vitesse sont soumis à une série de contrôles destinés à garantir l’exactitude des mesures réalisées et leur bon fonctionnement pendant toute la durée de leur exploitation.

Nombre de radars déployés

 Au 1er juillet 2017, 3 650 radars vitesse étaient déployés en France.

En Eure et Loir, l’effectif est de 34 équipements : 13 radars fixes, 12 double sens, 9 discriminants et 1 radar sur feux tricolores.

Les itinéraires sécurisés

 3 "itinéraire sécurisé" sont en fonction sur les axes :

- Chartres/Orléans

- Chartres/Vendôme

- Chartres/Epernon

6 radars autonomes y contrôlent en différents points la vitesse.

 Les axes Chartres/Nogent le Rotrou ainsi que Dreux/Nogent le Rotrou seront équipés d’un tel dispositif au cours du second semestre 2018

 Le principe de ce dispositif est d'informer, par des panneaux d'annonce permanents, les usagers de la route qu'ils empruntent un axe sur lequel la probabilité d'un contrôle est élevée. Les équipements de contrôles (dans un premier temps un radar autonome ou un radar embarqué dans un véhicule) seront déplacés de façon aléatoire sur les emplacements prédéterminés le long de l'itinéraire.

 

Impact des radars en Eure et Loir

 Après la mise en place des radars, les statistiques nationales font ressortir un impact positif sur la mortalité d'environ 60%.

En 2013, une étude départementale basée sur 16 radars a confirmé cette tendance avec une diminution de la mortalité ainsi que des accidents.

Dans le département, environ 230 000 véhicules circulent tous les jours sur les axes où les radars sont implantés et signalés. Près de 0,3 % d’entre eux ont été flashés en 2017.