18/10 - Anny Piétri, sous-préfète de l'arrondissement de Châteaudun, a commémoré l'héroïque défense de la ville du 18 octobre 1870

 
 
18/10 - Anny Piétri a commémoré l'héroïque défense de Châteaudun du 18 octobre 1870

  

Jeudi 18 octobre 2018, Anny Piétri, sous-préfète de l'arrondissement de Châteaudun, a commémoré l'héroïque défense de la ville du 18 octobre 1870.

Le 18 octobre 1870 marque une phase décisive dans la guerre franco-allemande de 1870-71. Cet événement montre un déchainement de violence sur une ville et sa population jusqu’à incendier près de la moitié de la cité pour avoir résisté à l’envahisseur. Ce qui est arrivé à cette ville n’est pas sans rappeler les exactions allemandes en Belgique de la Première Guerre mondiale  et les exemples d’Oradour-sur-Glane et Maillé lors de la Seconde Guerre mondiale.

En effet, un noyau de francs-tireurs semant la terreur dans les lignes allemandes en Beauce depuis septembre 1870 avaient comme base la ville de Châteaudun. Après plusieurs coups de mains contre les troupes allemandes, le commandement allemand devait placer Châteaudun comme une cible prioritaire.

Le 18 octobre vers 12h00, un corps de 12000 Prussiens et Bavarois équipés d’artillerie, de cavalerie attaquent la cité dunoise avec la ferme intention d’anéantir ces francs-tireurs, surtout les francs-tireurs de Paris sous le commandement du Comte Ernest de Lipowski. Cette unité ayant mis à mal les Prussiens et Bavarois à Ablis le 8 octobre en ayant fait 69 prisonniers !

Ces « hirondelles de la mort » comme les surnommaient les fantassins prussiens et bavarois ont accompagné la volonté de résistance de la population dunoise.

Aujourd’hui quelques traces de cette journée subsistent à Châteaudun avec deux monuments et un chemin de mémoire depuis 2010. 

20181018_174251