Service civique et métiers de la sécurité

 
 
Service civique et métiers de la sécurité

 

Le 8 décembre 2012, s’est tenue à la préfecture, sous la présidence du directeur de cabinet du Préfet, Frédéric Clowez, une réunion thématique « Service civique et métiers de la sécurité ». 

Cette réunion fait suite aux Rencontres de la Sécurité Intérieure qui se sont tenues en octobre 2015, et ont mis à l’honneur le service civique. 

Etaient présents les différents acteurs de la sécurité dans le département : police, gendarmerie, pompiers, coordination sécurité routière (DDTDirection Départemental des Territoires), UIISC de Nogent-le-Rotrou, mais aussi des associations, comme la Croix Rouge. 

La réunion a permis de faire un bilan des missions de service civique effectuées en 2015 au sein des forces de sécurité dans le département, et d’envisager de nouvelles perspectives pour 2016, en réfléchissant à de nouvelles missions.

En 2015, 6 contrats de service civique ont été signés au SDISService départemental d'incendie et de secours, 2 à la gendarmerie et 1 au commisariat de Dreux.

En 2016, 2 contrats ou plus sont envisagés en GIE et 4 à la DDSPdirection départementale de la sécurité publique (2 à Chartres, 2 à Dreux).

Le service civique, qu'est-ce que c'est ? 

Créé en mars 2010, le service civique a pour but de mobiliser la jeunesse pour la réalisation de missions d’intérêt général. En proposant aux jeunes de donner de leur temps pour une cause utile, le service civique doit leur permettre de vivre une expérience citoyenne, enrichissante et valorisante. 

Concrètement, il s’agit :

  • pour des jeunes français, européens ou résidant légalement en France depuis plus d’un an, et âgés de 16 à 25 ans ;
  • d’un engagement volontaire de 6 à 12 mois, en moyenne 8 mois actuellement, à raison de 24 heures hebdomadaires minimum, pour l’accomplissement d’une mission agréée par les services de l’Etat, compatible avec la poursuite d’études ou un emploi salarié ;
  • pouvant être effectuée auprès d’organismes à but non lucratif ou de personnes morales de droit public ;
  • donnant lieu au versement d’une indemnité pris en charge par l’Etat de 467.34 €, et d’un soutien complémentaire, en nature ou argent, pris en charge par l’organisme d’accueil de 106.31 €, non imposables et n’entrant pas dans le calcul des allocations familiales ;
  • ouvrant droit à une protection sociale complète, comptant pour les droits à la retraite ;
  • et valorisable sous la forme d’une attestation de service civique. 

Les missions du jeune volontaire :

  • expérimenter ou développer de nouveaux projets au service de la population ;
  • démultiplier l’impact d’actions existantes en touchant davantage de bénéficiaires ;
  • renforcer la qualité du service à la population déjà rendu par des salariés, en complémentarité de ces derniers ;
  • pour des missions relevant de 9 thématiques : culture et loisirs, éducation pour tous, environnement, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport, intervention d’urgence en cas de crise.
DSC_0319
DSC_0321
DSC_0325